Interprète

Muriel Corbel

Après avoir débuté très jeune en gymnastique, Muriel Corbel se tourne vers la danse, se forme au Centre International de la Danse à Paris, puis au CNDC d’Angers.

Elle danse pour Odile Duboc «Insurrection», pour Georges Appaix «Affabulation» et «F».

Entre dans la cie DCA Philippe Decouflé, en 1989. On la verra alors dans «Novembre», «Triton», les cérémonies des JO d’Albertville, la cérémonie du cinquantenaire du Festival de Cannes, «Marguerite», «Abracadabra», «Shazam!», «Iris» et «IIris».

Elle est l’assistante chorégraphique de Philippe Decouflé pour «Decodex» 1995 et pour «Tricodex» créé pour le Ballet de l’Opéra de Lyon en mars 2004.

Elle obtient son Diplôme d’Etat de professeur de danse contemporaine en 2001.

Collaborations avec Georges Appaix, Odile Duboc, Philippe Decouflé, Herman Diephuis, Marina Wainer et Olivier Simola, Mie Coquempot, Jérôme Bel, Julien Monty…

En 2006 elle s’installe en Corrèze, où elle enseigne, transmet et crée, avec des amateurs. Répertoire de la Cie DCA extrait de "Triton" et "Codex"

En 2012, elle est engagée au « New Danse Studio » à Brive La Gaillarde, pour 9 mois, en tant que chorégraphe, répétitrice, professeur et danseuse.

En 2013, elle crée sa compagnie « Cie Grégoire/Muriel Corbel » et devient « artiste associée » au Théâtre des 13 Arches  Scène conventionnée de Brive La Gaillarde. Elle y  crée trois pièces, "17 nuits sans sommeil", "Listes de vies" et  "Phalène".

Enfin au cinéma, en 2001, pour un film de Jean-Paul Salomé, elle est la chorégraphe et doublure de Sophie Marceau dans  » Belphégor »

En 2012, elle est la chorégraphe dans « Un bonheur n’arrive jamais seul », film de James Huth  avec Gad Elmaleh  et Sophie Marceau.