Christophe Waksmann
Auto-portrait © C.Waksmann
Christophe Waksmann

Danseur, vidéaste

Christophe Waksmann

Au départ photographe, il mène en parallèle des études de communication audio-visuelle et de danse à Grenoble. Etonnamment (ou pas !) il devient danseur et réalisateur et décide de mener ces deux professions en parallèle. S’en suivront 20 années de tournées et tournages... Une carrière hybride, construite sur l’expérience de plateaux de tournages, d’expressions scéniques, de réalisations en live, d’enseignement du montage, de recherche de procédés interactifs, de films indépendants.

Il fait ses débuts dans la réalisation de captations de spectacles et enseigne quelques années le montage vidéo chez Video-Design (Paris).

Depuis 1998 il collabore avec le chorégraphe Philippe Decouflé pour qui il conçoit les images vidéos dans IIris (2001), Sombrero (2006), Octopus (2010). En 2011, il prend en charge le poste de co-concepteur vidéo au Cirque du Soleil pour le Spectacle IRIS à Los Angeles. De 2011 à 2013, il conçoit les films de trois des pièces du metteur en scène Hédi Tillette de Clermont Tonnerre : Les deux frères et les lions, Le Grand ici et Frau Major un Rock-concert théâtral inspiré de la vie d’Alain Bashung. En 2013, il réalise des projections en caméra-live pour le duo-concert Double Dream de Mikhail Rudy et Mikhail Alperin à la Maison de la Musique de Nanterre, et conçoit des projections pour le chorégraphe Nasser Martin Gousset lors de la performance chorégraphique En attendant Godard.

Très récemment il réalise et met en images les projections vidéos de l’opéra The Consul de Gian Carlo Menotti mis en scène par Bérénice Collet. Il entame actuellement une nouvelle collaboration avec le chorégraphe Hamid Benhami à Bordeaux.

Christophe Waksmann se défini comme un metteur en images. : «... alors que le metteur en scène réalise l’œuvre scénique dans son intégralité, mon rôle consiste à ses côtés à concevoir la partie projections et vidéos du spectacle.»