COMÉDIE MUSICALE (1996)

DORA

 

« Il était une fois un chat qui s'appelait Dora. Il avait vécu un million d'années. Il était mort au moins un million de fois et chaque fois qu'il mourrait, il renaissait. On l'avait adoré, on l'avait pleuré à chaque fois. Le chat lui n'avait jamais versé une larme. » Dora, c'est un conte sorti tout droit du monde de l'enfance, devenu comédie musicale dans ce spectacle à la distribution purement japonaise. C'est une partition animalière et féerique qui ne craint nullement le grandiose des décors, des costumes, des effets. L'histoire nous mènera jusqu'au fond de la mer, au cirque ou même chez les rats ; nous vivrons avec le chat Dora un million de fois, rêve que seul le spectacle vivant peut nous inviter à imaginer.

 

MISE EN SCÈNE :
PHILIPPE DECOUFLÉ
ASSISTANTE À LA MISE EN SCÈNE :
PASCALE HENROT
SCÉNARIO :
TOMOMI TUTSUI, FROM THE TALE OF YOKO SANO
MUSIQUE :
RINKEN TERUYA ET SEIGEN ONO
DÉCORS :
JEAN RABASSE
LUMIÈRES :
TAMOTSU HARADA
COSTUMES :
KOZUÉ NAÏTO
SON :
MASAHIRO INOUE
RÉPÉTITEUR CHANT :
ATSUSHI FUKAZAWA
DIRECTEUR TECHNIQUE :
JUN MANO
COORDINATEUR TECHNIQUE :
LAHLOU BENAMIROUCHE

 

Comédie musicale créée à Tokyo, au Japon, en 1996

Production Horipro

 

Un superbe danseur virevolte et se superpose à un autre par un jeu de miroir. Le corps du danseur du premier plan devient translucide, et l'on aperçoit l'autre danser à travers lui. Ils se confondent dans un tremblé d'images donnant l'impression d'être à la projection de l'un des premiers films de cinématographe. La costumière, Kazue Naito, a créé des personnages zoomorphes à la Decouflé. (...) Des hommes poulpes ou poissons, suspendus, traversant tout le plateau en apesanteur. (...) On est sous la mer, devant un écran bleuté, c'est magique.
Télérama, Octobre en Normandie, octobre 1996